françois palaci
ergonome

Un blog consacré à l'ergonomie

Sauter le menu secondaire
accueil › blog

Chroniques d'activité, le blog

La confiance en jeu dans l'intervention de l'ergonome interne

L'ergonome construit et mobilise deux types de connaissances (Falzon, 2004) :

  • des connaissances sur l'être humain en activité ;
  • des connaissances sur l'action ergonomique, au sujet desquelles la littérature reste souvent évasive, prescrivant "quoi faire" mais beaucoup plus rarement "comment faire" (Lamonde, 2000, p. 16).

Quel que soit le modèle de l'activité de l'ergonome auquel ils adhèrent, les auteurs s'accordent ainsi sur l'importance d'établir une relation de confiance avec les opérateurs dont l'activité est analysée, mais ils restent discrets quant à la manière de construire cette confiance. Le modèle implicite sous-jacent à ce silence me semble sous-tendu par l'hypothèse selon laquelle le respect de principes déontologiques communément admis (information préalable, volontariat, garantie de l'anonymat, restitution des résultats) conduit à obtenir naturellement la confiance des opérateurs.

La réalisation de l'étude qui m'a procuré le matériel pour rédiger mon mémoire de Master d'ergonomie m'a donné l'opportunité de mesurer à quel point cette hypothèse, à laquelle j'adhérais sans le savoir, est invalide. Je considère aujourd'hui que la construction et le maintien d'une relation de confiance au cours de l'intervention constituent une dimension de la compétence professionnelle du praticien qui renvoie à des savoirs et savoir-faire.

Dans le mémoire d'analyse réflexive que j'ai rédigé pour parachever mon cursus de Master, ce sont ces savoirs et savoir-faire que j'ai souhaité parvenir à mieux cerner. Je m'y suis employé en faisant référence à mon expérience au cours de cette étude et à travers l'explicitation :

  • des pratiques visant la création d'une relation de confiance que j'ai mises en œuvre lors de mon premier accès au terrain ;
  • de la manière dont s'est manifestée leur insuffisance ;
  • des contraintes méthodologiques que ce manque de confiance relatif à mon égard a générées et de la manière dont je m'y suis adapté ;
  • des éléments sur lesquels j'ai fondé mon interprétation de l'origine de ces difficultés.

La version complète de ce travail est disponible dans la rubrique Publications du site.

Références bibliographiques

  • Falzon, P. (2004). Nature, objectifs et connaissances de l'ergonomie. In P. Falzon (Éd.), Ergonomie (pp. 17-35). Paris : PUF.
  • Lamonde, F. (2000). Les manuels de référence et les formations pour praticiens parlent-ils vraiment de la pratique professionnelle ? In F. Lamonde, L'intervention ergonomique : un regard sur la pratique professionnelle (pp. 21-30). Toulouse : Octarès.

Master d'ergonomie

C'est fait ! Après quatre années de cours du soir (et parfois du week-end…) au CNAM, une intervention menée auprès de conducteurs de trains et une étude dans le secteur de la production d'électricité par le nucléaire, me voici ergonome en bonne et due forme : avec un Master professionnel d'ergonomie en poche.

Pour marquer le coup (en réalité surtout pour communiquer autour de centres d'intérêt qui soient actuels), j'ai complètement relooké mon site Web. Le ravalement n'est pas que de façade, comme le constateront les habitués des premières heures, puisque j'ai revu l'ensemble des contenus et en ai créé de nouveaux que je vous laisse découvrir (la définition de l'ergonomie peut être un bon point de départ…).

Mon blog change ainsi de nom pour s'intituler Chroniques d'activité ; ses rubriques évoluent elles aussi.

Mon ancien blog

Alternatives Électroniques n'est plus actualisé mais reste en ligne.

Pour rester informé

L'abonnement au blog est le meilleur moyen de suivre le rythme des nouvelles publications.

Pour me contacter

+ 33 (0)6 87 04 27 66 ou par mail

mentions légales | accessibilité | plan du site